Votre développement Votre terrain Votre maison Votre environnement Votre ville Contact Blogue

 

L’AUTOCONSTRUCTION : Étape 4 – La négociation du prêt

Si vous vous présentez à la banque avec un dossier bien monté, vous aurez beaucoup plus de chances d’être accepté. La raison est bien simple : un prêt autoconstruction est un gros projet qui demande beaucoup d’organisation. Donc, si vous arrivez à la banque et qu’il manque plusieurs documents pour votre financement d’autoconstruction, cela ne donne pas une bonne première impression.

 

  • Avoir son permis de la ville;
  • Avoir ses plans et devis;
  • Avoir en mains la liste ventilée des coûts de construction;
  • Avoir les plus grosses soumissions des contractures;
  • L’échéancier sommaire des travaux (http://habitationsplus.com/echeanciers/);
  • Un rapport d’évaluation de la valeur finale de votre projet;
  • Avoir de bons revenus;
  • Avoir une bonne mise de fonds, 15 à 20 % minimum (selon les institutions) du coût de construction;
  • Un crédit excellent!

 

La mise de fonds peut être constituée, par exemple, de vos économies personnelles, d’un terrain payé, d’un gain en capital sur une propriété vendue et non notariée, de l’équité sur une propriété ou même en partie par un apport de compétences, soit la main-d’œuvre que vous êtes en mesure d’assurer vous-même, sans engendrer de frais.

 

Enfin, en guise de garantie, une retenue (15 %) aux fins de privilèges de construction et de fournisseurs de matériaux sera aussi exigée sur chaque déboursé suite à l’évolution des travaux; elle sera remise à la fin complète des travaux.

 

Dès le début de votre projet d’autoconstruction, l’institut avancera 15 % du montant du prêt hypothécaire jusqu’à un maximum de 50 000 $ pour permettre l’avancement des travaux.

 

Par la suite, lors de chacun des déboursés progressifs, un montant représentant 15 % de la somme libérée sera retenu (excluant le montant représentant le terrain), et ce, jusqu’à 35 jours après la fin des travaux. Ceci a pour but de protéger l’institution, en tant que créancier, contre l’enregistrement d’hypothèques légales.

 

L’institution retient 15 % d’une main et avance 15 % de l’autre! Cela signifie que pendant la construction, la retenue ne vous nuira pas. Par contre, les sommes déboursées ne pourront jamais excéder le montant de votre prêt hypothécaire moins le 15 % retenu*.

 

Donc, vers la fin de la construction, il vous faudra prévoir les derniers paiements en utilisant les cartes de crédit ou toute autre source de financement temporairement.

 

IMPORTANT : Prenez soin de toujours ajouter une marge de manœuvre financière d’environ 15 % pour les imprévus.

 

VIDÉO

 

phase 1 - livraison des terrains - Juillet 2018

Restez informé

Abonnez-vous à notre infolettre

Contactez-nous

VillaVista

 

INFO@VILLAVISTA.CA

 

418.806.8525

 

 

 

 

 

 

 

© 2018 VillaVista. Tous droits réservés.

Si vous vous présentez à la banque avec un dossier bien monté, vous aurez beaucoup plus de chances d’être accepté. La raison est bien simple : un prêt autoconstruction est un gros projet qui demande beaucoup d’organisation. Donc, si vous arrivez à la banque et qu’il manque plusieurs documents pour votre financement d’autoconstruction, cela ne donne pas une bonne première impression.

 

  • Avoir son permis de la ville;
  • Avoir ses plans et devis;
  • Avoir en mains la liste ventilée des coûts de construction;
  • Avoir les plus grosses soumissions des contractures;
  • L’échéancier sommaire des travaux (http://habitationsplus.com/echeanciers/);
  • Un rapport d’évaluation de la valeur finale de votre projet;
  • Avoir de bons revenus;
  • Avoir une bonne mise de fonds, 15 à 20 % minimum (selon les institutions) du coût de construction;
  • Un crédit excellent!

 

La mise de fonds peut être constituée, par exemple, de vos économies personnelles, d’un terrain payé, d’un gain en capital sur une propriété vendue et non notariée, de l’équité sur une propriété ou même en partie par un apport de compétences, soit la main-d’œuvre que vous êtes en mesure d’assurer vous-même, sans engendrer de frais.

 

Enfin, en guise de garantie, une retenue (15 %) aux fins de privilèges de construction et de fournisseurs de matériaux sera aussi exigée sur chaque déboursé suite à l’évolution des travaux; elle sera remise à la fin complète des travaux.

 

Dès le début de votre projet d’autoconstruction, l’institut avancera 15 % du montant du prêt hypothécaire jusqu’à un maximum de 50 000 $ pour permettre l’avancement des travaux.

 

Par la suite, lors de chacun des déboursés progressifs, un montant représentant 15 % de la somme libérée sera retenu (excluant le montant représentant le terrain), et ce, jusqu’à 35 jours après la fin des travaux. Ceci a pour but de protéger l’institution, en tant que créancier, contre l’enregistrement d’hypothèques légales.

 

L’institution retient 15 % d’une main et avance 15 % de l’autre! Cela signifie que pendant la construction, la retenue ne vous nuira pas. Par contre, les sommes déboursées ne pourront jamais excéder le montant de votre prêt hypothécaire moins le 15 % retenu*.

 

Donc, vers la fin de la construction, il vous faudra prévoir les derniers paiements en utilisant les cartes de crédit ou toute autre source de financement temporairement.

 

IMPORTANT : Prenez soin de toujours ajouter une marge de manœuvre financière d’environ 15 % pour les imprévus.

L’AUTOCONSTRUCTION : Étape 4 – La négociation du prêt