Des choix pour gagner des points sur la valeur de votre maison neuve.

Je vous avais promis une rencontre avec un évaluateur résidentiel afin de connaître les éléments susceptibles de donner des « points » à notre maison avant la conception de cette dernière.

D’abord, pourquoi cette réflexion lors de la construction d’une maison neuve? N’est-ce pas là la meilleure raison de créer notre havre de paix à l’image notre style de vie? Mais les choses ont bien changé. Environ 25 % des propriétaires de maisons unifamiliales déménagent au cours des quatre premières années suivant leur achat. La réflexion en vaut la peine.

Ce que j’ai pu comprendre lors de ma rencontre avec Julie Bédard, évaluatrice DAR, membre de l’association CNAREA, c’est qu’il faut tenter de répondre aux attentes d’un plus grand nombre d’acheteurs possibles susceptibles d’acheter dans l’environnement de l’immeuble, c’est-à-dire, dans son marché potentiel. En gros, se fermer le moins de portes possible, si vous me permettez le jeu de mots!

Un peu de technique

Il y a trois désuétudes possibles en évaluation immobilière :
— La désuétude physique, soit la détérioration physique de l’immeuble. Pour les maisons neuves, nous ne traiterons pas de cet aspect dans ce blogue.
— La désuétude économique, laquelle provient de sources extérieures à la propriété. Comme le quartier Villa Vista offre un accès au fleuve et une ingénierie pensée, je vais passer ce point au risque de paraitre trop partisane!
Et finalement, celle qui nous concerne dans ce blogue, la désuétude fonctionnelle, ou obsolescence, soit la perte de valeur d’un bien généralement due au changement dans les techniques ou dans les goûts.

Des points saillants :

— Une salle de bain ou une salle d’eau à chaque niveau. N’oublier pas le sous-sol, un super cinéma maison sans salle d’eau à proximité, est une bourde!
— Deux chambres à l’étage (plein pied ou au 2e si cottage), à la limite, pensez petit bureau.
— Un îlot avec un espace de vie ouverte, une mode qui va rester encore longtemps.
— Une belle hauteur de plafonds, de la luminosité et les lumières encastrées.
— et… ce n’est malheureusement pas aussi objectif que je pensais!

Au fait, tout est une question d’harmonie et de goût du jour. Plutôt mettre les accents sur la peinture que sur le mobilier fixe. On sait que des armoires en chêne avec un motif de pointe de diamant coûtent cher, mais si elles ne se confondent pas dans un décor actuel du reste de la maison, l’option de la mélamine pourrait s’avérer un meilleur choix. Même chose pour les planchers, pensez HARMONIE. Des revêtements de planchers trop variés ou une céramique extravagante sonnent l’alarme! Pensez SOBRIÉTÉ.

Pour l’extérieur, votre maison doit s’harmoniser avec votre environnement et son secteur. Par contre, pour les quartiers hétérogènes, les maisons au style moderne ont la cote actuellement elles se vendent souvent plus rapidement que les maisons traditionnelles. L’aménagement extérieur doit être SOBRE, présentant un entretien léger, tout en proposant un mode de vie chaleureux et convivial. Les galeries et terrasses, couvertes ou non, sont appréciées, mais doivent rester sobres. Et pour les piscines, oui on le sait, on ne gagne jamais sur notre investissement, mais si cette dernière est proportionnée au terrain et conforme aux tendances du secteur, c’est déjà mieux.


En conclusion, l’évaluation reste un exercice ou tous les éléments doivent être traités en un tout et non par items spécifiques. Tout ça, dans l’optique que la maison est l’investissement financier le plus important dans nos vies. Tout le monde est d’accord que se sentir bien chez soi est aussi un élément considérable. Il faut trouver l’équilibre entre la sagesse et notre excentricité et quant à moi, je ne suis toujours pas certaine d’avoir réussi à respecter ce point ;).

 

VIDÉO

 

phase 1 - livraison des terrains - Juillet 2018

Restez informé

Abonnez-vous à notre infolettre

Contactez-nous

VillaVista

 

INFO@VILLAVISTA.CA

 

418.806.8525

 

 

 

 

 

 

 

© 2018 VillaVista. Tous droits réservés.

Je vous avais promis une rencontre avec un évaluateur résidentiel afin de connaître les éléments susceptibles de donner des « points » à notre maison avant la conception de cette dernière.

D’abord, pourquoi cette réflexion lors de la construction d’une maison neuve? N’est-ce pas là la meilleure raison de créer notre havre de paix à l’image notre style de vie? Mais les choses ont bien changé. Environ 25 % des propriétaires de maisons unifamiliales déménagent au cours des quatre premières années suivant leur achat. La réflexion en vaut la peine.

Ce que j’ai pu comprendre lors de ma rencontre avec Julie Bédard, évaluatrice DAR, membre de l’association CNAREA, c’est qu’il faut tenter de répondre aux attentes d’un plus grand nombre d’acheteurs possibles susceptibles d’acheter dans l’environnement de l’immeuble, c’est-à-dire, dans son marché potentiel. En gros, se fermer le moins de portes possible, si vous me permettez le jeu de mots!

Un peu de technique

Il y a trois désuétudes possibles en évaluation immobilière :
— La désuétude physique, soit la détérioration physique de l’immeuble. Pour les maisons neuves, nous ne traiterons pas de cet aspect dans ce blogue.
— La désuétude économique, laquelle provient de sources extérieures à la propriété. Comme le quartier Villa Vista offre un accès au fleuve et une ingénierie pensée, je vais passer ce point au risque de paraitre trop partisane!
Et finalement, celle qui nous concerne dans ce blogue, la désuétude fonctionnelle, ou obsolescence, soit la perte de valeur d’un bien généralement due au changement dans les techniques ou dans les goûts.

Des points saillants :

— Une salle de bain ou une salle d’eau à chaque niveau. N’oublier pas le sous-sol, un super cinéma maison sans salle d’eau à proximité, est une bourde!
— Deux chambres à l’étage (plein pied ou au 2e si cottage), à la limite, pensez petit bureau.
— Un îlot avec un espace de vie ouverte, une mode qui va rester encore longtemps.
— Une belle hauteur de plafonds, de la luminosité et les lumières encastrées.
— et… ce n’est malheureusement pas aussi objectif que je pensais!

Au fait, tout est une question d’harmonie et de goût du jour. Plutôt mettre les accents sur la peinture que sur le mobilier fixe. On sait que des armoires en chêne avec un motif de pointe de diamant coûtent cher, mais si elles ne se confondent pas dans un décor actuel du reste de la maison, l’option de la mélamine pourrait s’avérer un meilleur choix. Même chose pour les planchers, pensez HARMONIE. Des revêtements de planchers trop variés ou une céramique extravagante sonnent l’alarme! Pensez SOBRIÉTÉ.

Pour l’extérieur, votre maison doit s’harmoniser avec votre environnement et son secteur. Par contre, pour les quartiers hétérogènes, les maisons au style moderne ont la cote actuellement elles se vendent souvent plus rapidement que les maisons traditionnelles. L’aménagement extérieur doit être SOBRE, présentant un entretien léger, tout en proposant un mode de vie chaleureux et convivial. Les galeries et terrasses, couvertes ou non, sont appréciées, mais doivent rester sobres. Et pour les piscines, oui on le sait, on ne gagne jamais sur notre investissement, mais si cette dernière est proportionnée au terrain et conforme aux tendances du secteur, c’est déjà mieux.


En conclusion, l’évaluation reste un exercice ou tous les éléments doivent être traités en un tout et non par items spécifiques. Tout ça, dans l’optique que la maison est l’investissement financier le plus important dans nos vies. Tout le monde est d’accord que se sentir bien chez soi est aussi un élément considérable. Il faut trouver l’équilibre entre la sagesse et notre excentricité et quant à moi, je ne suis toujours pas certaine d’avoir réussi à respecter ce point ;).

Des choix pour gagner des points sur la valeur de votre maison neuve.